ILEAT en 2019 … en Avignon

Notre école ouvre un cours sur Avignon, et la prochaine promotion (janvier 2019) ouvrira dans un cadre intimiste, pour une douzaine d’étudiant(e)s maxi.  Les dossiers d’information peuvent être demandés et les entretiens programmés dès aujourd’hui.  Et une promo sera créée aussi sur Mâcon l’année prochaine.

Les cours se dérouleront, chaque année, sous la forme de 8 séminaires prolongés (WE de 3 jours, en V.S.D.), et d’un séminaire de 6 jours réunissant les étudiants de diverses promotions à Replonges (Mâcon).

Les nouvelles promotions se verront proposer une formation sur trois années, essentiellement basée sur l’acupuncture traditionnelle issue de mon enseignement (Thierry BOLLET).

En option, les étudiants peuvent demander à participer à des séminaires de formation au magnétisme et partage avec des médiums.

La législation

Nos étudiants viennent de tous les horizons professionnels.  Pour ne pas les induire en erreur, et ne pas leur mentir sur la situation de la législation française, nous faisons ci-dessous un rappel à la loi.

RAPPEL À LA LOI

CHARTE de l’ ETUDIANT

Tout formateur de IEATC s’engage formellement à suivre et faire respecter les termes de cette Charte, celle, générale, du groupe IEATC et le ou les Règlements Intérieurs qui régissent les écoles.

L’enseignement dispensé par les écoles du groupe IEATC :
* s’adresse à 2 catégories de personnes, à savoir :
– les membres des professions officielles de la santé,
– les personnes qui souhaitent uniquement enrichir leurs connaissances culturelles, scientifiques, médicales ou énergétiques, sans intention de pratiquer. Ils sont reçus parmi les étudiants de IEATC comme « auditeurs libres ».

* est destiné, dans sa pratique, à :
– un but thérapeutique mis en œuvre par les membres des professions de la santé habilitées et selon leur champ de compétences suivant les dispositions du Code de la Santé, et les nouveaux praticiens qui auront satisfait aux obligations fédérales ou gouvernementales,
– un but de confort des personnes traitées, en dehors de toute intervention sur une pathologie déclarée, par exemple, maintien de la bonne santé, équilibre nerveux et psychologique, bien être et détente, alimentation saine, exercices physiques, esthétique ……

Parmi les étudiants de IEATC :
* en ce qui concerne les membres des professions de la santé, dans un but thérapeutique, chaque praticien doit agir selon son champ de compétences.

Le Médecin est, bien sur, libre dans ce domaine et les professions médicales (Sages Femmes, Chirurgiens dentistes), selon leur prérogatives.
Les professions d’Auxiliaires Médicaux doivent respecter leurs obligations, définies au Code de la Santé, principalement, ne pas pratiquer d’exercice illégal de la Médecine en se substituant au diagnostic d’un Médecin ni en s’opposant à ses prescriptions thérapeutiques.

L’exercice de la profession de Médecin consiste en l’habilitation, par un DIU, à :
– prescrire des examens,
– poser un diagnostic de pathologie déclarée,
– prescrire des médicaments et des soins thérapeutiques.

Cet exercice est interdit à toute personne non habilitée.

Les autres professions d’Auxiliaires Médicaux, Kinésithérapeute, Infirmier(e), Orthophoniste, Pédicure, par exemple, doivent, la plupart du temps, et selon leur champ de compétences, agir sur la prescription ou l’avis d’un Médecin lorsque cela est demandé dans un but thérapeutique.

Cependant, un Kinésithérapeute, ou un(e) Infirmier(e), notamment, peuvent mettre en œuvre et joindre à leurs traitements la stimulation des points d’acupuncture par plusieurs agents physiques de leur compétence.

Par exemple, dans son champ de compétences, il est précisé, dans le Code de la Santé, qu’un Kinésithérapeute est habilité à la pratique, sur prescription médicale, des actes thérapeutiques de son ressort, ainsi, que d’une plus large catégorie d’actions sous sa seule autorité.

En ce qui concerne les massages, il faut en distinguer 2 catégories :

– les massages thérapeutiques qui sont du monopole du Masseur Kinésithérapeute et est interdit à toute autre personne,
– les massages liés au bien être et à la détente en l’absence de toute intervention sur une pathologie ; ceux-ci ne sont pas réglementés.

En tout état de cause, toutes les catégories d’étudiants (paragraphes 1 et 2 ci-dessus) devront avoir la sagesse de s’attacher à ne recevoir que des patients qui auront, préalablement à leur intervention, consulté un Médecin afin :

* q’un diagnostic soit posé par le médecin, et si une pathologie existe, que soit définie la nécessité thérapeutique la plus indiquée dans cette situation,
* que le médecin ait constaté qu’aucune contre indication n’existe,
* à défaut, et en cas de suspicion ou de doute, de réorienter le patient vers son Médecin préalablement à leur intervention.

Dans tous les cas, aucun praticien n’a le droit de demander à un patient de suspendre ou arrêter complètement un traitement, de toute nature, prescrit par un Médecin.

En ce qui concerne les autres étudiants , une fois dument attesté leur niveau de formation (diplômes des Fédérations professionnelles), ceux-ci doivent s’engager à suivre les prescriptions ci-dessus et se limiter à une intervention sur les rééquilibrations énergétiques de confort des personnes en dehors de toute intervention à visée thérapeutique.

Les diplômes des Fédérations (CF MTC, CSNAT) sont soumis à leurs conditions précises concernant une formation médicale de base complémentaire et indispensable, notamment l’apprentissage du diagnostic de distinction (réf. le Conseil National Supérieur de l’AT).

Les autres étudiants se situant en dehors des contextes ci-dessus, peuvent, en en suivant les obligations requises, changer leur objectif pour le A ou B.

Les Certificats ou Diplômes attribués par IEATC représentent la validation d’un cursus en heures de formation et, en aucun cas, une reconnaissance de compétence au sens du droit médical à la pratique thérapeutique, telle que définie au Code de la Santé.

Afin, d’un élargissement de la capacité à intervenir sur un domaine thérapeutique, tout nouveau praticien devra se conformer aux normes définies par les Fédérations ci-dessus, et, ultérieurement, en cas d’habilitation par une reconnaissance officielle, sur les dispositions légalement définies par le Gouvernement en ce qui concerne une formation médicale complémentaire.

A partir de ces précisions et rappels, il faut considérer que si tout étudiant à accès à l’ensemble des cours pratiques et cliniques de IEATC, chacun aura soin de les intégrer selon son niveau de capacité et / ou de compétences présentes ou futures.

La principe d’une intervention destinée à une rééquilibration énergétique, Yin / Yang, 5 Eléments, 4 énergies, méridiens, merveilleux vaisseaux, etc…, objet des enseignements de IEATC, principalement et selon la Médecine Chinoise énergétique et antique, ne peut, en aucun cas, empiéter, s’opposer ni entraver, faute de relation scientifique et médicale possible, à l’exercice de la Médecine occidentale et aux prérogatives d’un Médecin.

La formation de IEATC vise, également, comme cela est en cours (voire « Etre…Humains, soins pour le monde »), à former des praticiens pour des actions humanitaires à l’étranger exemptes de restriction quant aux praticiens, et, cela, avec le plus grand succès.

Outre les extraits de textes ci dessus, nous avons depuis peu instauré des règlements intérieurs qui précisent quel est le comportement attendu par chacun, et ceci s’est avéré, malheureuselent, indispensable.

Ce qui permet d’introduire et de faire respecter la notion de secret professionnel, vis à vis d’informations strictement personnelles que peuvent dévoiler des participants aux séminaires pratiques. Ces règlements précisent les exigeances en terme d’hygiène et d’aseptie.

Tout étudiant qui ne se conformerait pas à cette charte pourrait se voir exclu au terme d’un conseil disciplinaire.

Les tarifs

Le tarif journalier est de 89 euros hors taxes.  Soit pour 30 jours par an, plus la TVA, l’année revient à 3204 euros TTC.  Ce montant est payé en trois fois.

En comparant avec les autres écoles, n’oubliez pas de comparer le prix à la journée.

La qualité a un prix, et le « pas cher » cache toujours quelque chose.  Ce prix intègre par exemple, le choix qui est fait de n’avoir que 12 étudiants par promotion.